Simon Richir Mayennais de l’année pour Laval Virtual

2015-06-01-mayennais-2015-header

Le Rotary de Laval a distingué Laurent Chrétien et Simon Richir, deux des têtes pensantes du salon Laval Virtual.

Cette année, selon le Rotary de Laval, le Mayennais de l’année est un duo. Il s’agit de Laurent Chrétien, 46 ans, et de Simon Richir, 50 ans. Le premier est à la tête de Laval Virtual, salon international de la réalité virtuelle et augmentée. Simon Richir a cofondé ce salon. Il en est toujours le directeur scientifique. Leur modestie dût-elle en souffrir, Laurent Chrétien et Simon Richir sont des « grosses têtes ». Après math sup’ et math spé’, Laurent Chrétien fait Polytechnique, puis les Ponts et chaussées. C’est un créateur d’entreprises. Simon Richir dirige et enseigne au sein de l’antenne des Arts et métiers de Laval. Cet enseignant-chercheur est également un ancien élève des Arts et métiers. Simon Richir est notamment titulaire d’un DEA (diplôme d’études approfondies) dans la conception de produits nouveaux.« Très honoré » par cette distinction décernée par le Rotary de Laval, Simon Richir et Laurent Chrétien ont salué le travail mené à l’année, avec eux, par la petite équipe (quatre personnes) de Laval Virtual.« Pour choisir les Mayennais de l’année 2014, nous avions, potentiellement 156 candidatures », indique Daniel Verscheure. Ce membre du Rotary de Laval est cheville ouvrière de l’opération des Mayennais de l’année. Le processus de sélection est immuable. Dans un premier temps, le Rotary se base sur le nombre d’articles de presse écrite, parlant de Mayennais s’étant illustrés dans l’année. 64 ont été retenus.« Notre commission en a présélectionné 24 et éliminé 17 », poursuit Daniel Verscheure. Au final, il ne restait plus que quatre Mayennais en lice. Leur impact sur le Net, via le référencement Google, est étudié à la loupe. C’est moins le buzz médiatique qui intéresse le Rotary que les actions et le rayonnement des Mayennais retenus.

Article écrit par Mikaël PICHARD.

Article issu de l'édition de Ouest France de Château-Gontier du mardi 30 décembre 2014

Accédez au journal numérique Ouest-France
Voir l'article sur le site du journal