1) Quelle licence réaliser pour entrer en Master MTI ?

Une licence informatique ou une Licence "info-com" comme celle de l'UCO de Laval sont les voies d'accès privilégiées en M1. Les Licences Pro sont aussi intéressantes comme celles de l'IUT de Laval ou du Lycée Réaumur de Laval ou de St Lô

2) Je vais avoir une Licence, est-ce que ça vaut le coup de me lancer dans la réalisation d'un Master en 2 ans ?

Le niveau Licence (Bac+3) est maintenant l'équivalent du niveau technicien dans les entreprises. Le niveau Master (Bac+5) est celui du niveau cadre. La différence de salaire est importante entre ces 2 qualifications et les possibilités d'évolution ne sont pas les mêmes. Imaginons que vous travailliez juste après votre licence, il est probable que vous mettrez 10 ans à atteindre le niveau de salaire que vous obtiendrez directement en sortie de Master. Le calcul est rapide, il vaut mieux faire tout de suite le Master ! (D'autant plus que tous nos étudiants trouvent un emploi dans les 6 mois après leur diplôme). 

3) Comment puis-je financer mon Master pendant 2 ans ?

Nous n'avons pas encore mis en place l'alternance. La réalisation du Master MTI ne coûte pas cher (environ 500E de frais d'inscription universitaire par an - avec la Sécu incluse - et seulement 5E par an si vous êtes boursier !) et vous avez 5 mois de stage payés en M1 et 6 mois de stage payés en M2. Sur 2 ans, vous passez donc 11 mois en stage payé. Vous pouvez aussi travailler le soir, le WE ou pendant les congés scolaires. La vie à Laval est peu chère tout comme les logements étudiants. De plus, si vous avez besoin d'argent, allez voir un banquier et dites-lui que vous allez entrer aux Arts et Métiers pour obtenir un diplôme à Bac+5 de cette école. Il devrait vous octroyer un prêt à des conditions très avantageuses que vous ne rembourserez qu'après avoir obtenu votre diplôme (L'intérêt pour lui est de fidéliser un futur cadre d'entreprise dans son agence).

4) Faut-il faire un Master 1 particulier avant le Master 2 MTI ?

De préférence il faut faire un Master 1 scientifique ou une école d'ingénieur (4ème année validée) et posséder quelques connaissances en informatique mais tout est possible si vous avez vraiment l'envie de suivre l'un de ces Masters. Nous avons déjà accueilli des architectes, un médecin, des étudiants de psycho, des ergonomes, des designers... Les logiciels que nous utilisons sont accessibles même aux non informaticiens et la réalité virtuelle est trans-disciplinaire.

5) Pourquoi s'orienter vers un Master recherche ENSAM ?

  • Pour obtenir un diplôme d'une Grande Ecole (ENSAM = Arts & Métiers ParisTech)
  • Pour entrer plus facilement dans un service R&D d'une entreprise
  • Pour avoir la possibilité de s'inscrire un jour en thèse de doctorat (même longtemps après, certains commencent leur thèse de doctorat après 50 ans)
  • Pour comprendre le mode de fonctionnement de la recherche et comment travaillent les chercheurs car vous serez probablement amenés à travailler un jour avec eux
  • Pour s'ouvrir à l'international : le master est un niveau européen reconnu du LMD, certains cours sont en anglais et il y a la possibilité de faire un stage à l'étranger
  • Parce que je le vaux bien...

6) Le domaine de la réalité virtuelle et les métiers associés sont-ils toujours en développement ?

Même si le terme « réalité virtuelle » apparaît très rarement sur les offres d'emploi (On parle de plus en plus de « réalité augmentée », de « 3D », de « temps réel » ou « d'objets connectés »), les débouchés de ces technologies sont en croissance permanente dans le monde de l'entreprise, des services et des loisirs. La « 3D interactive » ou « 3D temps réel » (autres dénominations de la réalité virtuelle) est omniprésente dans notre monde (voir iPhone, iPad, téléviseurs 3D connectés à Internet...) et les liens entre les mondes réels et virtuels se renforcent. Nous entrons dans l'ère des « technologies convergentes » et de « l'Internet des Objets ». Dès lors, le monde du travail a besoin de spécialistes de ces technologies qui ne seront pas « que » des informaticiens ou « que » des ingénieurs mais des visionnaires des produits et services de demain.

7) Comment se déroulent les soutenances des projets et des stages ?

Devant un jury composé d'enseignants et de professionnels. Les présentations doivent être courtes et percutantes. Des cours de communications orales et écrites sont proposés par des comédiens professionnels dans le cadre du Master pour aider les étudiants à mieux communiquer.

8) Existe-t-il une compensation entre les U.E ?

A l'intérieur des UE entre les différentes épreuves mais pas entre les UE du Master.

9) Des sessions de rattrapage sont-elles mises en place, si oui, sous quelle forme ?

Des rattrapages sont organisés au besoin pour toutes les UE. Si le rattrapage concerne peu d'étudiants (c'est souvent le cas), le professeur peut organiser le rattrapage sous la forme qu'il souhaite (oral, rapport à faire, examen surveillé...).

10) Est-ce possible de partir un semestre ou plus à l'étranger, le diplôme possède-t-il un équivalent ?

Il est possible de réaliser le second semestre de la 2ème année à l'étranger (projet-stage de M2), nous avons de nombreux contacts internationaux  (Japon, USA, Canada, UK ...) pour les étudiants qui souhaitent tenter l'expérience (très enrichissante !).

11) Quelles sont les opportunités qui s'offrent pendant l'année pour découvrir les entreprises partenaires des Masters ?

Les entreprises du pôle réalité virtuelle de Laval sont invitées à venir se présenter pendant une heure aux étudiants. Cela fait partie de l'emploi du temps des Masters. Le Master compte aussi des intervenants de PSA, de la SNCF et d'autres entreprises utilisatrices de la réalité virtuelle. Le challenge MayAM permet de mettre les étudiants dans l'entreprise pendant quelques jours pour développer des projets innovants.

12) Les projets définis lors du premier semestre sont-ils choisis par les étudiants ?

Ils sont proposés par l'équipe pédagogique et choisis par les étudiants. Ils sont en général réalisés pour et avec des entreprises (projets réels et concrets). Si les étudiants ont des projets à proposer, ils doivent nous contacter avant la rentrée.

13) Est-ce que des offres de stage sont mises à disposition des étudiants durant l'année ?

Oui, nous recevons en moyenne 3 offres de stage par étudiant.

14) Celles-ci sont-elles adaptées au profil des étudiants des 2 masters ?

Oui, car les entreprises et les laboratoires qui offrent des stages connaissent et apprécient nos formations.

15) Quelles sont les exigences dans les matières enseignées dans les 2 Masters ?

Etre présent aux cours + Comprendre ce qu'on vous enseigne pour être capable d'avoir la moyenne aux épreuves de contrôle afin d'obtenir le diplôme. Elles ont souvent déjà embauché un diplômé du Master qui existe depuis 2000 !

16) Peut-on s'inscrire seulement en semestre 2 du M2 ?

Non car c'est le projet-stage et il faut avoir suivi le semestre 1 pour le réaliser. On peut s'inscrire en candidat libre aux 2 Masters et suivre les cours qu'on veut sans passer les examens mais on n'aura pas le diplôme (par exemple, nous avons des doctorants qui viennent suivre certaines UE dont ils ont besoin pour leur thèse mais ne passent pas les examens).

17) Combien d'étudiants continuent en thèse après l'année de Master 2 ?

Relativement peu, 10 à 20% maximum actuellement. Il n'y a aucune obligation à poursuivre en thèse, on peut se décider bien plus tard. Voir les thèses sous convention CIFRE, très intéressantes dans le cadre d'un premier emploi R&D : site de l'ANRT.

18) Quel est le taux d'échec en Master 2 ?

Très faible voire inexistant. 


pourquoi-choisir
Entreprises :
Devenez partenaire
pour votre recrutement,
votre développement
et votre recherche.

Téléchargez
notre plaquette

mti3d tiny

Téléchargez votre
dossier d'inscription